Back

QUALITÉ : ESSAIS MÉCANIQUES DANS LE CADRE DU RÈGLEMENT ECE R43

Thumbnail

Vous venez de dépasser un camion roulant à pleine charge lorsqu'un petit caillou s'en échappe et vient s'écraser sur le pare-brise de votre véhicule. Ce genre de déconvenue est on ne peut plus courant. Si le choc n'est pas anodin, il n'est assurément pas fatal, et ne devrait pas l'être. En fait, il ne devrait même pas causer de blessures au conducteur ou à ses passagers. Au pire, cela doit "seulement" vous ennuyer. Il va de soi que l'ensemble du pare-brise se doit de conserver son intégrité structurelle et demeurer bien fixé. Quant à la baisse de visibilité que ce petit choc engendre, elle doit rester confinée à une très petite zone autour de l'impact.

Ce mois-ci, nous poursuivons notre série consacrée aux règlements ECE, qui encadrent la sécurité des produits automobiles. Cette fois, nous allons nous pencher sur le règlement ECE R43, qui traite de la résistance à l'impact du verre feuilleté pour pare-brise.

En cas d'accident grave, de collision ou de freinage soudain, il se peut qu'un passager soit projeté vers l'avant et que sa tête heurte violemment le pare-brise. Bien entendu, tout le monde doit boucler sa ceinture de sécurité et les airbags sont là pour absorber les chocs, mais les accidents arrivent. Là aussi, le pare-brise doit conserver son intégrité structurelle.

Les essais ECE R43 testent la résistance à l'impact du vitrage. Pour ce faire, une bille d'acier est lâchée sur un échantillon (face intérieure vers le haut) : à une hauteur de 10 m, on utilisera une petite bille de 227 g, tandis qu'à 4 m, il s'agira d'une plus grosse bille de 2260 g. Dans le premier cas, l'essai sera considéré comme satisfaisant si une quantité inférieure à 15 g de verre se détache à l'intérieur du pare-brise. Dans le second cas, la bille ne peut traverser le vitrage dans les 5 secondes qui suivent l'impact.

Un troisième test est réalisé en laissant tomber un poids de 10 kg (figurant une tête humaine) sur un pare-brise, d'une hauteur de 1,5 m. L'essai s'avère satisfaisant (pour le pare-brise, pas le mannequin) lorsque (a) le demi-diamètre du premier cercle est inférieur à 80 mm, (b) il existe une zone de PVB non couverte inférieure à 20 cm², et (c) tout trou dans le PVB fait moins de 3,5 cm.

Tous ces essais font partie de nos efforts permanents, visant non seulement à garantir que nos produits demeurent pleinement satisfaisants dans des circonstances normales mais qu'ils assurent la sécurité des usagers dans les situations les plus graves.